Le projet de rénovation poursuit deux objectifs principaux :

  • La résolution des nombreux problèmes techniques présents dans les logements (humidité, condensation, ponts thermiques,…)
  • L’intégration du quartier à la ville de Tubize et l’amélioration de son image.

Réalisés pendant les années 70, dans le cadre d’un programme de promotion de la construction acier, les immeubles présentent un exosquelette et une peau extérieure métalliques. Leur caractère est tout-à-fait étranger à celui de l’habitat environnant.

Le projet propose un nouvel habillage de façade (tenant compte des nombreuses contraintes techniques liées à la morphologie des bâtiments), composé d’une part de brique (matériau traditionnel, résistant, urbain) et d’autre part de panneaux en fibre-ciment colorés. La brique est limitée aux deux premiers niveaux de façon à casser l’aspect cubique des édifices. Cette nouvelle façade permet de multiples variations de formes et de couleurs, destinées à rompre le caractère uniforme, répétitif et massif des bâtiments. Elle permet simultanément, de ré-isoler complètement l’enveloppe des immeubles et de traiter les nombreux ponts thermiques.

Le projet comprend également la réorganisation interne des logements et le renouvellement des techniques (chauffage, ventilation double-flux, panneaux photovoltaïques,…)

L’opération prévoit également le reprofilage du terrain aux abords des bâtiments pour faire disparaitre les socles disgracieux en béton goudronné et faciliter l’accès des personnes moins valides aux immeubles.

Enfin, les batteries de garage imposantes qui jalonnent le site et constituent de véritables barrières visuelles, sont partiellement démolies et transformées en « placettes », lieux de rencontre pour les habitants.