Le bâtiment prend la forme d’un grand volume à toiture inclinée vers l’arrière, lui confèrant plus de présence côté rue et d’avantage d’humilité face au paysage campagnard qui s’étend à l’arrière. Cette ligne de toiture est contrecarrée par le volume de la cafétéria qui présente une pente inverse marquant l’ouverture vers le panorama.

Le volume principal, traité en enduit sur isolant (pour souligner la simplicité de la composition par l’absence de détail), s’appuie, en façade avant, sur un socle en briques clivées de teinte sombre.

Le découpage très rythmé des baies verticales et étroites du rez-de-chaussée contraste avec les larges ouvertures disposées en quinconce aux étages.

Les baies orientées au sud sont pourvues de volets à vantelles micro-perforées préservant de la chaleur et permettant de moduler la lumière naturelle dans l’immeuble.

Le bâtiment est organisé de manière simple et rationnelle afin d’optimiser les déplacements des personnes et des véhicules.

Le commissariat est structuré en « bandes programmatiques » organisées autour d’une rue intérieure qui traverse l’immeuble de part en part.