Le caractère architectural du bâtiment proposé découle d’une réflexion :

  • sur l’intégration avec les édifices existants (« Le Château » et le bâtiment 3), le site, et, de manière plus large, le contexte urbain.
  • sur la fonction même du bâtiment, son image dans la ville, sa stature de bâtiment public au service de la population.

La volumétrie de l’extension découle également des nécessités internes des locaux et de la volonté de conférer à l’ensemble une silhouette identifiable (à l’instar du Château). C’est ainsi que le volume de la grande salle est clairement identifiable, sa superficie (plus importante que celle du rez) fait naître un surplomb tandis que sa hauteur sous plafond donne de la verticalité à l’ensemble et génère une toiture en pente. L’inversion des pentes de toiture sur le volume jouxtant la salle du conseil correspond, elle, à un déficit de superficie du programme de l’étage par rapport à celui du rez. Ce jeu de toiture permet, en outre, l’éclairage latéral de la grande salle et l’aménagement d’une terrasse.

La volumétrie de l’entrée vise, par son ampleur, à marquer la fonction d’accueil du bâtiment et contraste avec l’entrée actuelle (assez basse et sombre).

Les façades de l’extension sont habillées d’acier corten. Ce matériau a été choisi, outre pour ses qualités techniques intrinsèques, pour ses qualités d’intégration avec les matériaux et les tonalités en présence (brique, pierre, ardoise,…). Il offre des tonalités très chaleureuses (aspect de métal rouillé) qui présentent des nuances, des variations subtiles et changeantes au gré de la luminosité et des conditions climatiques.

Le bâtiment agit par contraste mais sans heurts, sans violence. L’ensemble présente une certaine sobriété. Les façades sont lisses, les baies apparaissent comme de simples percements épurés, exempts de détail particuliers (linteau, seuils,…) et ceci, notamment, pour mieux mettre en valeur les façades ouvragées du Château (moulures, pierres bleues, corniches, châssis).

L’unique tonalité du nouveau bâtiment répond également à la polychromie du Château (brique rouge, pierre bleue, ardoise, colombage,…)