Grand amateur de l’Asie, le maître de l’ouvrage souhaitait que son habitation y fasse référence. Le projet tente, dès lors, d’évoquer cette architecture sans en constituer le pastiche.